Plan Climat Air Energie Territorial

La connaissance scientifique du changement climatique et de ses conséquences ne fait plus aujourd’hui débat. Les politiques publiques internationales, européennes, nationales, intègrent de plus en plus la dimension environnementale et ses multiples conséquences sur nos comportements et nos consommations énergétiques.

Ces politiques sont déclinées localement sur les différents territoires par des collectivités territoriales qui ont un rôle particulier à jouer.

 

Conformément à la définition du Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire, un Plan Climat Air Energie Territorial (PCAET) est « le document de référence Climat-Air-Énergie pour l’ensemble des parties prenantes du territoire. Il comprend un diagnostic, une stratégie et des objectifs chiffrés ; un programme d’actions ; un dispositif de suivi et d’évaluation ».

 

Les problématiques Climat-Air-Énergie présentent des enjeux multiples :

- Un triple enjeu économique, par les charges que la consommation énergétique induit et qui doivent être réduites par des actions de maîtrise de l’énergie, par les changements présents et futurs et les charges associées qu’induit le changement climatique sur certaines activités (agricoles et sylvicoles par exemple), mais aussi par les revenus qui peuvent être dégagés de l’exploitation des ressources énergétiques locales et du développement de filières liées à l’adaptation au changement climatique (rénovation énergétique des bâtiments, agriculture raisonnée locale) ;

- Un enjeu de confort et de santé, lié au réchauffement climatique qui induira des pics de chaleur plus réguliers (vulnérabilité des personnes, confort d’été) et à la pollution atmosphérique (problèmes respiratoires) ;

- Des enjeux de société divers : conflits d’usage sur la ressource en eau (eau potable, irrigation, loisirs, production d’énergie) par sa raréfaction due au changement climatique, problématique d’aménagement du territoire pour l’adaptation (implantation d’unités de production d’énergie, modification des infrastructures de transport et de l’urbanisme).

 

Pour répondre à ces enjeux et dans la continuité de cet engagement pour la transition énergétique, la Communauté de Communes Vallée de l’Homme a lancé en 2017 son Plan Climat Air Energie Territorial de manière volontaire. En effet, les PCAET sont « désormais rendus obligatoires pour les établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) à fiscalité propre de plus de 20 000 habitants existants au 1er janvier 2017. En dessous de 20 000 habitants, des PCAET volontaires peuvent être élaborés ».

 

Après un diagnostic complet du territoire, réalisé courant 2018, l’intercommunalité entreprend actuellement des groupes de travail sur les thématiques énoncées ; l’objectif étant de mettre en place des actions concrètes avec les différents partenaires et professionnels du territoire.

 

 

Télécharger
rapport diagnostic PCAET CCVH.pdf
Document Adobe Acrobat 13.4 MB

Les groupes de travail définis par l’intercommunalité sont les suivants :

 

- Rénovation énergétique

- Forêt

- Biodiversité et ressources

- Aménagement, mobilité et Energies Renouvelables

- Economie et tourisme

- Agriculture

 

 

A la suite de ces groupes de travail, un plan d’action sur 6 ans sera alors présenté et concrètement mené.